Cécile Daversin – Doctorante Unistra

prudhomm

Mon intérêt pour les mathématiques m’a conduit naturellement vers les mathématiques fondamentales. En découvrant que mes connaissances pouvaient servir à répondre à des besoins concrets, j’ai choisi de m’orienter vers les mathématiques appliquées. Mon master en simulation numérique m’a permis d’avoir mon premier contrat en tant qu’ingénieur en calcul scientifique au Laboratoire National des Champs Magnétiques Intenses, avant de commencer ma thèse.

Mes travaux sont quotidiennement utilisés au sein du laboratoire, ce qui me procure le sentiment d’être utile et complètement intégrée dans le processus complet de fabrication des aimants, réunissant une large gamme de métiers. C’est ce lien étroit et direct entre le développement de méthodes numériques innovantes et les applications concrètes qui m’a convaincu de poursuivre dans cette voie.